Newcastle en route vers la Premier League !

dwight gayle newcastle championship

Relégué de Premier League l’an dernier au terme d’une saison catastrophique, Newcastle est aujourd’hui plus que jamais proche d’un retour direct parmi l’élite, comme il l’avait fait lors de la saison 2009-2010. Une performance loin d’être aisée quand on connait la difficulté de rebondir après une descende en division inférieure, on le voit d’ailleurs bien avec le classement actuel d’Aston Villa (11e) et Norwich (10e), et qui démontre à elle seule la force de caractère d’un club historique outre-manche.

L’apport de Benitez

S’il ne manque aujourd’hui que deux petites victoires aux Toons pour retrouver la Premier League l’an prochain, Rafa Benitez n’en est certainement pas étranger. Débarqué en fin de saison dernière pour sauver le club, l’Espagnol n’avait pas su redresser un navire déjà en perdition. Qu’importe, l’ancien de Liverpool et du Real Madrid est resté dans le nord de l’Angleterre pour y laisser son empreinte, jusqu’à truster aujourd’hui en deuxième position du Championship. Du beau jeu, 63% de victoires depuis son arrivée et une solidité retrouvée au Saint-James Park : le choix Benitez porte ses fruits.

La pépite Dwight Gayle

Un choix payant, qui doit aussi beaucoup à un autre pari gagnant de la direction : l’achat de Dwight Gayle à Crystal Palace l’été dernier. Arrivé à Newcastle pour un montant de 11 millions d’euros, l’attaquant anglais de 26 ans n’a pas tardé à démontrer toute l’étendue de son talent chez les Magpies. Vif, rapide et prolifique, il a déjà trouvé la faille à 22 reprises cette saison et occupe la deuxième place au classement des buteurs – derrière Chris Wood de Leeds, 24 buts – pour le plus grand bonheur de son équipe. Une force offensive sans précédent, qui complémente parfaitement un milieu de terrain travailleur et créatif, la meilleure défense du championnat et un Karl Darlow dans les buts qui fait des merveilles à chaque sortie, comme en témoignent ses 13 clean sheets. Une équipe complète et performante donc, que l’on retrouvera avec plaisir l’an prochain face à United, Arsenal et Chelsea sauf cataclysme. N’en déplaise aux formations de BPL qui ajouteront un long voyage de plus à leur calendrier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *