#Eurovisions : les Bleus et la phase de poule

equipe_de_france_5Ca y est nous sommes le 10 juin et l’Euro 2016 des Bleus de Didier Deschamps peut enfin commencer ! Si disputer ce championnat d’Europe à la maison est une grande joie, les Tricolores ont bien conscience qu’il s’agit là d’une occasion unique de remporter le 3ème Euro de l’histoire de la sélection. Motif d’espoir, alors que l’on aurait pu craindre de voir les Bleus reverser dans un « groupe de la mort », les Français ont plutôt été épargnés lors du tirage au sort et retrouveront sur leur route la Roumanie, l’Albanie et la Suisse.

France – Roumanie – 10 juin 2016
Pour le match d’ouverture face à la Roumanie, les Bleus ont bien conscience que les espoirs de 65 millions de Français reposent sur leurs épaules … et cela ne se voit que trop bien. Patauds, lourds et manquant de dynamisme, les Français livrent une parodie de leur football en première mi-temps et peuvent chaleureusement  remercier leur portier Hugo Loris, auteur d’un splendide arrêt sur une demi-volée de Nicolae Stencil, le jeune milieu offensif du Steaua Bucarest, pour maintenir son équipe à flot. En face, les Roumains sentent bien que les Bleus n’y sont pas et font tout pour gêner Paul Pogba et Antoine Griezmann, les détenteurs du jeu tricolore. En attaque, Giroud est inoffensif et ce n’est pas son incroyable loupé, alors qu’il se présentait seul face au gardien adverse, qui lui donnera meilleure presse. Bousculés, acculés, les Bleus n’y sont pas. Finalement l’éclair proviendra d’un petit jeune entré en cours de match : lancé par Matuidi, Kingsley Coman, l’ancien titi parisien, devance toute l’arrière-garde roumaine et inscrit un but somptueux d’une frappe sèche en pleine lucarne. C’est la folie dans le stade tant le supporters sont libérés. 1-0 score final, la France prend les trois points mais ne rassure pas. Seul Didier Deschamps semble satisfait de la prestation de son groupe.

coman_france2

France – Albanie – 15 juin 2016
5 jours plus tard, les Bleus retrouvent les Albanais pour un match au Vélodrome. Encouragés par près de 60 000 supporters entièrement acquis à leur cause, les coéquipiers de Matuidi réalisent un match d’anthologie, ponctué entre autres par un doublé du milieu parisien, qui, à l’occasion de son deuxième but, soulève son maillot , traverse le terrain pour faire face à la caméra et exhiber un t-shirt où n’est inscrit qu’un seul mot « Légende ». En sus du doublé de « Balaise », comme l’appellent chaleureusement les supporters, Paul Pogba inscrit un superbe but de la tête avant d’offrir un amour de passe décisive à Antony Martial, qui inscrit là son premier but en Equipe de France. 6 points de pris sur 6, l’aventure des Bleus est lancée.

Football Soccer - Netherlands v France - International Friendly - Amsterdam Arena, Amsterdam Netherlands - 25/03/16 France's Blaise Matuidi and Anthony Martial celebrate a goal. REUTERS/Toussaint Kluiters/United Photos - RTSC9UX

6 points de 2 matchs, aucun but encaissé malgré quelques frayeurs, tout semble rouler pour les Bleus en cette veille d’affronter la Suisse. Cependant, tout va basculer en quelques secondes lors du dernier entraînement d’avant-match car Olivier Giroud, excédé de ne toujours pas avoir réussi à marquer depuis le début de compétition, et ce même à l’entraînement, répond sèchement à son capitaine Hugo Lloris quand ce dernier tente de le calmer. La tension monte, des noms d’oiseaux sont échangés entre les deux hommes. Didier Deschamps prend finalement la lourde décision d’écarter le buteur des Gunners.

Suisse – France – 19 juin 2016
Alors que débute le dernier match de la phase de poule, l’ambiance n’est décidément pas au beau fixe au sein de la maison Bleue. Face à des Helvètes qu’ils ont pourtant copieusement écrasé lors de la Coupe du monde 2014, les Bleus prennent l’eau et encaissent un premier but des Suisses. Dans la foulée, Laurent Koscielny est expulsé pour avoir ceinturé son adversaire direct qui partait au but. Penalty, carton rouge, l’arbitre ne fait pas dans la demi-mesure.Le temps semble s’arrêter, plus personne ne respire. Heureusement, Hugo Loris capte le ballon d’une main ferme et relance fort sur Lassana Diapra. Ce dernier se lance alors dans une remontée de balle ravageuse qu’il conclût d’un splendide piqué au dessus du gardien adverse, pourtant bien peu inquiété depuis le début du match. Après la mi-temps, revigoré par ce but d’exception, les Bleus se lancent à coeur perdu à l’attaque et une nouvelle fois, la lumière vient d’Antoine Griezmann, le plus espagnol des Tricolores. Décalage de Matuidi, remise de Gignac et but en pleine lucarne. 2-1, la messe est dite, les Bleus remportent leurs 3 matchs de groupe, demeurent invaincus et envoient un message fort à leurs rivaux ! Il faudra compter sur eux pour la victoire finale.

giganc_france

Pour ne rien louper des autres matchs des Bleus, pensez à notre live !

Et avant de parier sur l’Euro 2016, pensez à consulter nos pronostics.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *