Un match capital pour le PSG

verratti_psg_chelsea

Ca y est, c’est le grand soir, celui où l’on découvrira si ce PSG est taillé ou non pour remporter la Ligue des Champions. Pour la première fois de ses trois confrontations contre Chelsea, le PSG est donné favori, sauront-ils l’emporter ? Voici notre analyse de la rencontre.

Paris, le futur patron ?

Mercredi, Chelsea recevra le PSG pour la plus grosse échéance européenne de la saison pour le club de la capitale! Victorieux au match aller, les hommes de Laurent Blanc ont certes surclassé leurs homologues parisiens dans tous les compartiments du jeu – les amoureux de football se souviendront longtemps des 15 premières minutes du match où Paris assiégea sans discontinuité le but de Thibaut Courtois-. Au vu de la manière dont les joueurs de la capitale ont surclassé les Blues, on comprend mieux pourquoi ils sont immanquablement considérés comme les favoris pour la victoire. Cependant, malgré cette supériorité évidente, les Blues réussirent en plusieurs occasions à prendre de court la défense parisienne et leurs efforts furent récompensés par un but de Obi Mikel – dont la responsabilité est directement engagée sur le premier but parisien vu qu’il provoqua un coup-franc à l’entrée de sa surface et détourna la frappe d’Ibrahimovic dans ses cages -sur corner.

Ce but marqué à l’extérieur change cependant radicalement la donne pour les hommes de Laurent Blanc car une simple victoire 1-0 des Londoniens signifierait leur élimination de la Ligue des Champions. Sachant cela, il est certain que Blanc donnera à ses hommes pour consigner d’appliquer un pressing au rythme élevé et surtout d’attaquer à bloc pour marquer le plus tôt possible dans le match afin de complexifier radicalement la tâche des hommes de Hiddink car un nul suffirait au bonheur des Parisiens.

cavani_paris_chelsea

Chelsea peut remercier Hiddink

Débarqué au pied lever pour remplacer un José Mourinho dont le discours ne semblait plus passer dans le vestiaire, Guus Hiddink a réussi l’exploit de redresser radicalement l’équipe londonienne. Quinzième à l’arrivée du technicien sur le banc, les Blues sont désormais dixièmes, à seulement trois points de la septième place -désormais qualificative pour l’Europa League, suite à la victoire de Manchester City en Capital One Cup- et n’ont subi qu’une seule défaite depuis novembre : celle contre le PSG … Chelsea n’est donc plus la bête blessée qu’on s’est aimé à décrire en fin d’année dernière et ne se rendra pas sans combattre.

Les incertitudes

Absent lors du match aller perdu par les siens, John Terry, l’emblématique capitaine des Blues est encore incertain et nul ne sait s’il sera en mesure de tenir sa place en défense centrale. Pour rappel, il s’était blessé à la cuisse trois jours avant le match aller au Parc des Princes.

terry_chelsea

Du côté parisien, la victoire en Coupe de France contre Saint-Etienne a également laissé des traces sur les organismes parisiens, avec notamment la blessure de l’inusable Blaise Matuidi. Pour l’instant, le staff parisien pense à une contracture, ce qui ne le priverait pas du match à Stamford Bridge. De plus, Laurent Blanc a enregistré quasiment simultané le retour de Javier Pastore dans son groupe et ce dernier a pu démontré qu’il pouvait être plus qu’une solution de rechange – tout comme Adrien Rabiot- dans l’entrejeu parisien.

Malgré cette absence majeure, Paris reste cependant le favori des spécialistes. Cependant rien n’est jamais plus dangereux qu’une bête aux abois. Rendez-vous mercredi pour suivre le dernier représentant français en coupe d’Europe.

Découvrez ici toutes les cotes du match

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *