EURO-VISIONS #2

Afficher l'image d'origineLa fin d’année approche à grands pas et, avec elle, l’heure des bilans, des Best Of et compilations en tout genre. La Team Wincomp, elle, préfère regarder droit devant et poser son regard d’experte sur l’Euro 2016. Parce qu’un tel événement se prépare toujours en amont, voici nos (pré)visions et pronostics pour les meilleurs matchs de la phase de groupes. Episode 2 : groupes D, E, F.

Spain-v-England

GROUPE D: CROATIE – ESPAGNE

Le pronostic de la Team Wincomp : Match nul, 1-1.

Déjà rivaux lors de l’Euro 2012, Croates et Espagnols se retrouvent pour le dernier match du groupe D. Si un match nul suffit aux deux équipes pour se qualifier, la Croatie, entreprenante, impose son rythme face aux champions d’Europe en titre. Modric et Rakitic, les plus espagnols des Croates, rayonnent au milieu de terrain. Mario Mandzukic donne logiquement l’avantage aux siens à la 33ème d’une tête rageuse. Dos au mur, la Roja balbutie son football durant une bonne partie de la rencontre. Vicente Del Bosque décide finalement de faire entrer son joker de luxe : Diego Costa. L’hispano-bresilien remplace le « gentil » Morata à la 80ème, joue des coudes, prend un jaune et égalise à la 87ème minute. Pour célébrer son but, Diego enlève son maillot et montre ses muscles. Deuxième jaune, expulsion. Fou de rage, l’attaquant de Chelsea assène un coup de tête à l’arbitre avant de sortir de la pelouse la tête haute. Diego Costaud.

 

GROUPE E: BELGIQUE – ITALIE

Le pronostic de la Team Wincomp : Match nul, 0-0.

Afficher l'image d'origine

Outsider de la compétition, la Belgique affronte un cador pour son premier match de l’Euro : l’Italie de Conte. En pleine mutation, la Squadra Azzurra, finaliste malheureuse en 2012 (défaite 0-4 face à l’Espagne), débarque en France sans faire de bruit. Les Diables Rouges entament la rencontre sur les chapeaux de roues et se procurent de nombreuses occasions. Buffon, impérial, préserve les siens. Sans trembler, l’Italie se remet dans le sens de la marche et prend le contrôle de la rencontre. Sans trouver la faille. 78ème minute, Conte décide de jouer son va-tout en faisant entrer Mario Balotelli et Giovinco. La Formica Atomica de Toronto se met rapidement en évidence en provocant un penalty. Revanchard après ses différents déboires en équipe nationale, Balotelli ordonne à ses coéquipiers de le laisser tirer. Conte, fou de rage, hurle depuis le bord du terrain qu’il veut Giovinco comme tireur. Mais Mario n’en fait qu’à sa tête et finit par envoyer le ballon dans les nuages. 0-0, score final. Pointé du doigt par tout un pays Balo quitte prématurément le groupe italien. Il montrera son indignation sur Instagram quelques jours plus tard. #WhyAlwaysMe.

 

GROUPE F : PORTUGAL – AUTRICHE

marko-arnautovic-austria-stoke-city_3375488

Le pronostic de la Team Wincomp : Match nul, 2-2.

Presque à domicile dans un Parc des Princes à 90% aux couleurs de la Seleção, le Portugal affronte l’Autriche pour sa deuxième rencontre dans la compétition. Un match forcément particulier pour Cristiano Ronaldo dont la rumeur d’un transfert dans la capitale parisienne ne cesse de croître. Nasser Al-Khelaïfi et Laurent Blanc sont d’ailleurs présents en tribunes pour envoyer un message clair à la star du Real. Focalisé sur ses stats, CR7 plante un doublé en première periode (14ème et 27ème). La routine. Le match semble alors plié pour les hommes de Fernando Santos qui se relâchent peu à peu. Remplaçant après une énième sortie nocturne inappropriée, Marco Arnautovic entre en jeu à la 54ème minute pour aider les siens à croire en un improbable retour. Le joueur de Stoke, élu joueur de l’année en Premier League, met tout le monde d’accord en inscrivant deux buts venus d’ailleurs en moins de 10 minutes. Un rush de 40 mètres pour le premier. Un amour de coup franc sous la barre pour le second. Taquin, Marko célèbre ses buts dévoilant un message sous son maillot « Marko > Cristiano ». Sous le charme, Nasser Al-Khelaïfi propose, après la rencontre, 150 millions d’euros à Stoke pour sa perle autrichienne. Vexé, Cristiano Ronaldo inscrit un quintuplé face à la Hongrie lors du match suivant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *