Les demi-finales de l’US Open

Tomas Berdych vs Andy Murray

Pour se hisser en demi-finale à Flushing Meadows, Tomas Berdych a éliminé avec autorité des joueurs dangereux tels que David Goffin, Sam Querrey ou encore Nicolas Almagro. En quarts de finale, le Tchèque, tête de de série n°8 du tournoi, a créé la sensation en éliminant le n°1 mondial et grand favori Roger Federer. Après Wimbledon en 2010 déjà en quarts de finale, c’est la deuxième fois que Berdych s’offre le scalp du suisse en Grand Chelem. Très entreprenant dès le début de la rencontre, il a pris confiance au fil du match pour finalement s’imposer en quatre sets (7-6 6-4 3-6 6-3). Certes, Federer a mis beaucoup de temps à rentrer dans son match,  apparaissant un petit peu plus lent sur ses jambes qu’à son habitude, mais la cadence imprimée par Berdych ne lui a pas laissé l’occasion de dicter l’échange comme il aime le faire.

L’Ecossais a lui connu un parcours fait de haut et de bas. Après avoir difficilement écarté l’espagnol Féliciano Lopez en quatre sets au 3ème tour, Murray a humilié Milos Raonic en trois sets secs lors des huitièmes de finale de cet US Open. En quarts, l’Ecossais a souffert pour venir à bout du Croate Marin Cilic. Très approximatif en début de partie, Murray semblait ne pas parvenir pas à lire le service de Cilic et laissait le Croate dicter l’échange de sa ligne de fond de court. Mené 6-3 5-1, le Britannique a réussi à renverser la tendance, profitant, comme souvent, de la tension de son adversaire. Le champion olympique a alors montré un tout autre visage. Une fois le deuxième set remporté au tie-break, Murray s’est libéré et a complètement surclassé son adversaire. La tête de série n°3 de ce tournoi s’impose 3-6 7-6 6-2 6-0

 

David Ferrer vs Novak Djokovic

David Ferrer a remporté un bras de fer titanesque jeudi face à Janko Tipsarevic. Après plus de 4h31 de jeu, l’Espagnol arrache sa qualification pour le dernier carré new-yorkais pour la deuxième fois de sa carrière. Contre un adversaire en pleine réussite, Ferrer a prouvé son incroyable abnégation et son mental de guerrier hors pair qui le pousse à ne jamais rien lâcher. Mené 2 sets à 1 et breaké dans le dernier set, le 5ème joueur à l’ATP a su retourner une situation très mal embarquée. C’est la juste récompense d’un homme qui a fait preuve d’une incroyable régularité cette saison, quart de finaliste en Australie et à Wimbledon et demi-finaliste Porte d’Auteuil et à l’US Open, auxquels il faut ajouter 5 titres et 1 finale.

Époustouflant! C’est le premier mot qui vient à l’esprit pour décrire la performance de Novak Djokovic jeudi contre Juan Martin Del Potro. Après 3 heures de jeu, le Serbe l’emporte 6-2 7-6 6-4 grâce à une performance hors norme. L’Argentine aura pourtant tout tenté, en vain. Imprenable en défense, Djoko s’est érigé en mur infranchissable pour l’Argentin qui a vu toutes ses attaques revenir les unes après les autres. Le Djokovic de 2011 qui paraissait invincible semble être sur le chemin du retour. Il est désormais le grand favori de ce tournoi et paraît bien parti pour conserver son titre acquis l’an passé.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *