La pression est sur les Bleus

france euro 2012Un an après avoir dominé l’Ukraine (4-1) à Donetsk, les Bleus affrontent les ukrainiens dans un contexte complètement différent. Ce match, vendredi (18h) pour le compte de la deuxième journée du groupe D de l’Euro 2012, s’annonce déjà décisif dans la course à la qualification pour les quarts de finales. 

Après son nul décevant, plus par le score que par la manière, lundi contre l’Angleterre pour ses débuts à l’Euro 2012 (1-1), l’équipe de France doit s’imposer vendredi, dans la Donbass Arena de Donetsk, si elle ne veut pas jouer sa survie lors du dernier match face à la Suède. Laurent Blanc, qui pourra compter sur le retour de M’Vila, remis de son entorse à la cheville, devra-t-il revoir ses plans ?

La composition de l’équipe de France sera vraisemblablement la même que contre l’Angleterre, excepté la potentielle titularisation de M’vila qui remplacerait soit Diarra, soit Malouda. On peut penser que Laurent Blanc privilégiera un changement poste pour poste, M’Vila à la place de Diarra, pour ne pas modifier l’organisation tactique de son 4-3-3. Malgré la « polémique Nasri », née de son geste à l’encontre des journalistes français pour célébrer son but face à l’Angleterre, les Bleus semblent travailler sereinement et peuvent s’appuyer sur leurs bonnes performances lors des matchs de préparation.

En ce qui concerne l’Ukraine, Oleg Blokhine, revenu à la tête de l’équipe nationale en avril 2011, parlait d’une équipe loin d’être prête il y a encore peu de temps, suite à une préparation plutôt ratée, marquée par des défaites en Autriche (3-2) et en Turquie (2-0). Il a changé son fusil d’épaule et doit désormais faire en sorte que l’Ukraine ne s’enflamme pas, portée par des signes du destin tels que la renaissance d’Andrei Shevchenko, 35 ans. De plus les ukrainiens, en tête de ce groupe D, sont dans une position plus favorable que les français avant d’aborder ce match.

Une des clés de la rencontre sera l’entame. Les Bleus devront jouer libérés pour prendre les ukrainiens à la gorge d’entrée de match et les faire douter. Dans le cas contraire, ces derniers, galvanisés par leur public, prendront confiance et la France ne sera pas à l’abri d’un éclair de génie de Voronin ou de Shevchenko. L’équipe de France doit mettre de la vitesse et de la mobilité dans son 4-3-3 pour mettre à mal le point faible de cette équipe d’Ukraine: sa défense. Supérieurs techniquement, les Bleus devront également être réaliste devant le but, à l’image de l’Allemagne et de Mario Gomez, sans quoi elle pourrait elle aussi se mettre à douter et commencer à jouer «petit bras».

=) Retrouvez toutes les cotes de l’Euro de Football sur Wincomparator

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *