L’histoire des paris sportifs

Les paris sportifs ont pour ainsi dire toujours existé. En effet, même si les archéologues n’ont pas actuellement de preuves concrètes concernant l’existence des paris sportifs durant la Préhistoire, on peut pourtant penser que déjà, à l’époque, les hommes se battaient entre eux et que d’autres « pariaient » sur l’homme qu’ils trouvaient le plus fort. Plus tard, des courses de chevaux ou d’animaux ont sans doute été organisés avec des paris mettant en jeux des objets, des armes de la nourriture, …
.

Cependant, les premières certitudes que tous les historiens ont sur les paris sportifs sont leur présence et leur fréquence dans l’Antiquité grecque puis romaine. En effet, c’est à cette époque que les premiers paris sportifs ont vraiment été organisés et reconnus comme un jeu.

Les Grecs étaient amateurs de toute compétition sportive comme par exemple les Jeux Olympiques et pariaient donc déjà sur les enjeux de ces compétitions et rémunéraient déjà les meilleurs sportifs. Mais il fallait de l’argent pour pouvoir avoir une véritable organisation dans les paris et pouvoir faire face aux mises plus ou moins élevées des parieurs. Pour cela, les Grecs ont donc financé toute l’organisation en faisant payer les spectateurs avec un droit d’entrée. A cette époque, tout le monde ne pariait pas pour de l’argent mais plutôt par le plaisir du jeu et pour celui de gagner. Pourtant, certains déjà étaient des adeptes des paris d’argent et misaient sur leur sportif préféré ou sur l’issu des jeux.
.

Chez les Romains, on retrouve également les compétitions sportives mais cependant d’autres sortes de compétitions s’y ajoutent comme par exemple les célèbres combats de gladiateurs, d’animaux sauvages, les courses de chars ou même encore plus cruel, le duel entre des condamnés à mort  et des félins. Grâce à des découvertes archéologiques nombreuses, on peut également ajouter aux événements qui étaient l’objet des paris sportifs les jeux de hasard tels que des jeux de cartes, les dés ou les osselets qui étaient très populaires.
.

Au Moyen-Age, ces jeux aussi bien sportifs que non sportifs ont perduré et ont connu un développement important durant cette période avec notamment l’apparition de nouvelles compétitions comme le tir à l’arc, ou encore les tournois avec des joutes à l’épée ou à la lance à cheval,… Les paris et jeux d’argent ont donc continué avec particulièrement les jeux de cartes ou de dés.
.


Au XIXème siècle, c’est les courses de chevaux qui prennent leur essor et deviennent le jeu le plus populaire. On voit ainsi de nombreux hippodromes qui se développent. C’est un phénomène de mode à l’époque pour la haute société de se retrouver lors des courses hippiques. On voit ainsi des hommes et des femmes habillés avec raffinement qui se montrent durant ces courses. On retrouve ici les paris qui se multiplient, aussi bien avec les milieux aisés qui pariaient plutôt pour le plaisir, qu’avec les milieux plus pauvres qui pariaient de l’argent en espérant gagner…
.

En France, les paris sportifs réglementés apparaissent en 1887 et en 1891, le principe de mutualisation qui consiste à se partager les gains misés entre les joueurs est instauré.

En Angleterre et aux Etats-Unis, les paris sportifs réglementés n’apparaissent que plus tard, en 1930.
.

Au XXème siècle, les courses de chevaux gardent cette popularité  mais d’autres sports prennent petit à petit le pas sur les courses hippiques. Cela s’explique par l’apparition vers 1970 de la télévision qui permet à de nombreux sports de se faire connaître du grand public avec la diffusion d’évènements sportifs. Les paris sportifs se déplacent alors et prennent de l’ampleur dans le monde entier. Les courses hippiques sont alors délaissées mais restent l’objet de paris sportifs importants à l’époque.

Puis, l’apparition d’internet à la fin des années 90 marque le marché sportif de façon durable en modifiant les modalités des jeux et en proposant des sites des paris simples, rapides sur un éventail très étendu de jeux. Cela révolutionne donc le pari sportif tel qu’il était perçu jusqu’à lors.
.

Aujourd’hui, l’industrie des paris sportifs pèse plus de 100 milliards de dollars et se propage petit à petit travers le monde. Elle propose un nombre impressionnant de sports sur lesquels on peut parier, aussi bien universellement connus comme le football ou bien très méconnus du public comme les fléchettes (Dart). Les sports côtoient des jeux de  cartes, très présents également sur les sites de paris en ligne avec les casinos, … Cette industrie est encore aujourd’hui financée par les paris des joueurs mais presque plus par le droit d’entrée des spectateurs, ce qui est valable aujourd’hui surtout pour les courses de chevaux, mais par les droits de diffusion des sociétés de paris sportifs.
.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *