Coupe du Monde : manque à gagner pour l’Etat sur les paris sportifs

La Coupe du Monde de football qui se déroulera en Juin prochain en Afrique du Sud aurait pu être une aubaine pour l’Etat français. Au lieu de cela, et à cause de la lenteur du système législatif français, c’est environ 15 millions d’euros que le Fisc va devoir laisser filer ! En effet, la réglementation sur les paris sportifs en ligne qui tarde à voir le jour va empêcher l’Etat français de prélever une taxe de 7,5% sur les paris sportifs en ligne qui devraient s’élever à 250 millions d’euros sur l’année 2010 (plus de 60% des paris en ligne risquent d’être effectués lors du Mondial). La Française des Jeux sera la seule à s’acquitter de cette taxe, soit environ 4 millions d’euros qui finiront dans les caisses de l’Etat au lieu d’une vingtaine.

.

La fuite de capitaux risque donc de continuer puisque les parieurs français engagent leurs paris sur des sites étrangers tant que le monopole de la française des jeux reste en vigueur.

.

Les solutions sont multiples mais difficilement envisageables. On parle de licences provisoires spécialement mises en place pour la Coupe du Monde ou bien encore de votes d’urgence afin que les lenteurs du système français soient corrigées. Cette situation dommageable paraît donc inévitable et l’argent des français férus de paris sportifs ira bien alimenter les caisses des Etats voisins bien plus en avance dans ce domaine pendant encore quelques mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *