Pronostic tennis US Open avec Expekt

Expekt vous offre la possibilité de gagner des séjours en Suède, à Stockholm et de profiter de l’expertise du pronostic tennis avec Mats Wilander, vainqueur de l’US Open en 1988.
.

C’est déjà l’heure du dernier tournoi du grand chelem de l’année et Expekt offre à ses meilleurs parieurs la possibilité de gagner des leçons individuelles avec l’ambassadeur privé d’Expekt : Mats Wilander.

.
Vous pouvez gagner des places pour l’US Open cette semaine et gagner des places pour l’Open de Suède dès fin octobre
.

Chaque pari tennis gagné sur Expekt d’un montant minimum de 5€ vous fait gagner un ticket pour le tirage au sort.

Plus vous effectuez des paris gagnants sur le tennis chez Expekt.com, plus vous augmentez vos chances de gagner le tirage au sort Expekt.
.

Voici les « bonnes parties » du  témoignage traduit de Mats Wilander, à la question qui s’imposera cette année accompagnées de l’avis Wincomparator :
.

Murray
« Murray est à mes yeux toujours un peu trop tendre pour aller au bout. Il lui manque deux ans pour progresser en maturité et en puissance. »

Avis Wincomparator : Murray est le N°2 mondial. Mats Wilander ne voit pas le britannique comme une menace sérieuse pour Federer. Néanmoins, Murray a toujours un bilan positif contre le N°1 suisse. Alors Murray fait partie, selon nous,  des favoris légitimes pour ce tournoi.
.

Nadal
Nadal a perdu de son fluide. Auparavant, il avait match gagné dans les vestiaires. Tous les autres joueurs pensaient : « Si même Federer ne peut le battre, qu’ai-je à espérer, moi ? » Suivi de trois sets à rien en faveur de Nadal !

Avis Wincomparator : tout dépend de la forme physique de Rafael Nadal. 15 jours de reprises après une blessure, cela fait peu de temps pour récupérer son meilleur niveau.
.

Del Potro et Djokovic
Mais la situation a changé. Les autres joueurs ont pris conscience que Nadal n’est pas imbattable. Del Potro l’a prouvé à Montréal, en quarts, et Djokovic l’a fait à Cincinnati, en demies. Del Potro et Djokovic se sont tous deux imposés en deux sets secs, prenant la balle très tôt, une condition sine qua non pour menacer Nadal.
Del Potro et Djokovic ont progressé cette année. Il y a plus d’allant dans le jeu et dans l’attitude de Djokovic tandis que Del Potro peut s’appuyer sur un jeu de fond de court plus solide mais il lui reste à améliorer son service.

Avis Wincomparator : Il faut distinguer ses 2 joueurs et ne pas les mettre « dans le même panier ». Del Potro n’a encore jamais gagné de grand chelem à l’inverse de Novak Djokovic. Maintenant Del Potro est très prometteur. Son jeu avec des frappes très lourdes, un service puissant peuvent l’amener loin à l’US Open.
Djokovic est un très bon joueur de tennis mais ses dernières performances en grand chelem laissent à désirer : éliminé au 3ème tour à Roland Garros, sorti en quarts à Wimbledon.
Une ½ finale serait déjà une bonne performance pour le joueur serbe.
.

Roger Federer : « Le grand favori » pour Mats Wilander
Roger Federer est actuellement sur un nuage et fait figure de favori à New York. Il s’est imposé à Cincinnati et tout en lui respire solidité et décontraction. Il est débarrassé d’un poids depuis qu’il n’a plus à se demander combien de Grands Chelems il va gagner puisqu’il détient maintenant le record de victoires. Je le verrais bien en gagner encore six ou sept. Il est intéressant de noter qu’il sert de mieux en mieux. En prenant de la bouteille, les joueurs réalisent qu’ils économisent un maximum d’énergie si leur service est solide. J’ai vraiment du mal à voir qui pourrait battre Federer à l’US Open.

Avis Wincomparator : La question est – Roger Federer va t-il réaliser le mini chelem cette année en remportant 3 titres sur 4 possibles ? – Sa victoire à Roland Garros l’a complètement relancé et il est redevenu N°1 mondial. Comme Pete Sampras, Roger Federer se doit de garder un très bon pourcentage de 1ère balle de service pour gagner ses matchs les plus relévés. Cela lui permet ensuite de s’économiser à l’échange.
.

Roddick
Andy Roddick n’en reste pas moins un outsider à prendre au sérieux. Pour lui et son coach Larry Stefanski, l’US Open est l’objectif numéro un de la saison. Roddick n’a plus aussi bien joué après Wimbledon et sa finale épique contre Federer mais il sait que les joueurs sont jugés sur leurs prestations en Grand Chelem et que les tournois intermédiaires ne comptent pour ainsi dire pas. Si Roddick se présente avec un plan de jeu et qu’il survit aux premiers tours, il deviendra une menace, même pour Federer, et il aura le soutien du public.

Avis Wincomparator : Roddick joue devant son public et c’est un avantage certain. Cette année, Andy Roddick s’est montré solide et a progressé dans de nombreux compartiments : revers à 2 mains, déplacement.  Roddick sera attendu après sa finale à Wimbledon et il doit s’attendre à des matchs difficiles.
.

Robin Söderling
Robin Söderling, le finaliste malheureux de la Porte d’Auteuil, est un joueur craint de tous. Face à Robin, vous ne savez jamais ce qui va se passer. Dans un bon jour, il peut battre n’importe qui, même Federer. L’US Open reste la meilleure chance de Söderling de remporter un Grand Chelem. La surface lui convient et si Robin parvient à maîtriser la pression environnante, il aura une bonne chance de faire les gros titres à New York.

Avis Wincomparator : Söderling a fait un coup à Roland Garros. Cela ne fait pas de lui un futur joueur du Top 5. Mats Wilander pronostique sur un joueur suédois, on ne lui en voudra pas…
.

Les chances des français avec Tsonga, Simon
Tsonga est un autre outsider que j’apprécie. Il aime les grands rendez-vous et le dur est sa meilleure surface. Il lui fait juste apprendre à rester concentré quand il joue sur des courts plus petits pour éviter de quitter la scène prématurément. Simon a le potentiel pour se hisser en quarts mais pas plus loin. Monfils, à l’instar de Tsonga, aime lui aussi les projecteurs. Il ne cesse de progresser mais j’ai pourtant le sentiment qu’il s’arrêtera assez tôt.

Avis Wincomparator : Tsonga a atteint la finale d’un tournoi du grand chelem et c’était sur dur. De plus, il fait partie des rares joueurs à avoir battu Roger Federer cette saison. Tsonga doit encore travailler son retour de service et son jeu d’attaques sur son revers, pour gagner un grand chelem. Même si son jeu d’attaquant est agréable, ce serait déjà une performance d’atteindre les demies finales.
Avec sa tendinite aux genoux, Gilles Simon ne semble pas en pleine possession de ses moyens physiques pour gagner un grand chelem. Mais s’il retrouve la grande forme, il est capable de battre n’importe quel joueur, il l’a prouvé l’an passé…
.

Les  Paris de Mats Wilander

Pour le pari vainqueur de l’US Open, Mats Wilander fait un pari sur avec Federer  et propose quelques outsiders qui peuvent aller loin, voici son choix pour l’US open 2009 :

Federer

Roddick

Söderling

Tsonga
.

Les Paris Wincomparator
Roger Federer ou Andy Murray
Si un outsider vous tente, Del Potro nous semble un bon choix, avis aux amateurs…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *