Bwin prend de cours la justice allemande en signant un partenariat avec le Bayern Munich

Après avoir été contraint d’arrêter ses partenariats de sponsoring sportif en Allemagne en raison de restrictions imposées par la loi allemande concernant le jeu, Bwin est revenu avec une nouvelle approche qui prend de cours l’interdiction de faire de la publicité sur le pari en ligne, en annonçant un partenariat avec le club de foot allemand du Bayern Munich. 

Bwin va éviter les complications légales en mettant fin à des partenariats marketing avec le club allemand du Werder Brême l’an passé en faisant seulement la publicité de free-bwin durant les matchs en Allemagne, et en faisant la promotion du site payant bwin.com quand le club allemand jouera à l’étranger dans des compétitions comme l’UEFA Champions League.

« Nous sommes très heureux d’avoir conclu un partenariat avec Bwin, lequel renforcera notre marque et qui est un partenaire privilégié des grands clubs de foot européen » a déclaré Karl-Heinz Rummenigge, président du Bayern Munich

Le partenariat de Bwin avec le club du Bayern Munich, le club le plus titré en Allemagne, et, il y a 2 ans, champion de la Bundesliga, s’ajoute aux accords déjà en place avec les prestigieux clubs du Milan AC et du Real Madrid.

Bwin est actuellement impliqué dans de nombreuses affaires judiciaires en Allemagne pour proposer légalement son offre de paris sportifs agréée par des licences à Gibraltar et en Autriche. La semaine dernière,  un tribunal à Schwerin a statué que Bwin pourrait offrir ses produits aux citoyens du Land de Mecklenburg-Vorpommern grâce à ses licences et donc d’offrir ses services sur Internet.

En contraste, un tribunal de Cologne le mois dernier  a établi que l’entreprise ne pouvait proposer son offre de pari en ligne en Allemagne. L’entreprise a fait appel de ce jugement devant la cour fédérale de justice en Allemagne et maintient son offre de jeu en ligne sur le territoire allemand.

Selon la DFL, la fédération allemande de football, les équipes allemandes perdraient environ entre 100 et 300 millions d’€ chaque année, du fait de la loi allemande sur le pari en ligne. Ce qui appuie une ouverture maitrisée du marché allemand des jeux aux opérateurs de paris sportifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *