Ouverture du marché en Suède : licences à venir pour le pari sportif

null

 Jan Nyrén, responsable de la conduite d’une enquête sur l’ouverture du marché des jeux en Suède, a déclaré cette semaine que son rapport final attendu pour Décembre proposera que la Suède introduise un système de licences pour les opérateurs de paris sportifs

M. Nyrén a dit que la plus importante des propositions est que les sites de jeux hébergés à l’étranger seront autorisés à opérer en Suède en payant une licence, ce qui autoriserait de parier sur des sports comme le football, le hockey sur glace ou les courses hippiques.

Cependant, aucune société de paris en ligne ne sera autorisée à développer des casinos ou à installer des machines de jeux, ce qui restera sous le contrôle de l’état suédois en raison de risques liées à la protection du joueur

Concernant le poker online et les autres jeux interactifs, M. Nyrén n’a pas encore décidé si cela devrait s’ouvrir à la concurrence ou bien rester au sein du monopole Svenska Spel.

M. Nyrén  a aussi suggéré qu’une nouvelle et plus stricte autorité de régulation soit crée et que des règles sur la publicité du jeu en ligne soient établies.

La grande question est de connaître les conditions dans lesquelles une licence sera accordée à des opérateurs de paris sportifs

Pour que le gouvernement suédois puisse sécuriser le revenu issu des licences, il devrait bloquer l’accès aux opérateurs ne possédant pas de licences. L’arrêt des paiements et le blocage d’adresse IP seront des moyens suggérés.

Lasse Dilschmann, CEO of Ladbrokes Scandinavia, a déclaré à Aftonbladet : “C’est une avancée positive, mais je crois que c’est un grand bluff d’évacuer la pression de Bruxelles. La justice européenne a menacé Suède d’une action légale et je crois que les commentaires de M. Nyrén visent à réduire la menace. »

M. Dilschmann a ajouté qu’il espérait que Ladbrokes serait capable d’offrir légalement ses services de paris en Suède, en contribuant au budget de l’état par le biais de taxes et des sponsoring de sports. « C’est quelque chose que nous ne sommes pas autorisés à faire aujourd’hui » a-t-il déclaré.

Margareta Winberg, présidente de Svenska Spel, a déclaré qu’elle ne voulait pas exprimer une opinion personnelle sur un système de licences pour le marché du jeu en ligne suédois, mais elle affirmé que les opérateurs étrangers de paris en ligne autorisés à opérer en Suède devaient être traités dans des conditions similaires aux autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *