La FFT (Fédération Française de Tennis) attaque en procès les bookmakers

La Fédération Française de Tennis a décidé de porter plainte à l’étranger contre 3 sites de paris en ligne : Bwin, Betfair et Ladbrokes. Ces procédures concernent l’activité en Allemagne et en Belgique de ces sites de paris sportifs. Dans le même temps, Unibet et Expekt passent devant la justice française.
L’objectif de la FFT est clair : il s’agit d’empêcher les paris sportifs sur Roland Garros. Et du même coup, d’empêcher les parieurs de miser sur les résultats de cette compétition phare du tennis mondial..

Cette attaque en justice de la FFT est la suite logique de ce qu’elle a découvert lors du Masters Series de Bercy organisé en Novembre. Jean François Vilotte a déclaré à l’AFP que « Environ 150 sites proposaient de miser sur les matches de Bercy, paris en direct… En tout, on peut estimer qu’entre 500 millions et 1 milliard d’euros ont été engagés pendant le tournoi, avec des pics à 15 millions par match lors des derniers tours ».

Avec les rumeurs de corruption, de match truqués certains joueurs sont soupçonnés de perdre volontairement des matchs, la FFT veut à tout prix éviter le scandale. La FFT ne souhaite pas courir de plaintes en plaintes à travers toute l’Europe mais espère que les procès engagés peuvent limiter le champ d’action des bookmakers. Néanmoins, les bookmakers situés en dehors de l’Europe (Antigua…) ne vont pas se soumettre aux jurisprudence engagées par la FFT.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *